Pour traits de famille

Pour traits de famille

(…) Être, en juin, un berger d’abeilles,
Lorsque les prés sont des corbeilles
Et les champs des mers de froment ! (…)

François FabiéFleurs de genêts

 

Douceur. Colère. Déchirement. Parce que la famille, c’est important. Parce qu’on ne la voit pas assez souvent. Aussi, parce que nous n’étions que des enfants. Je leur dédie cette peinture. Une huile dont j’aurais du mal à me séparer un jour, sauf si elle reste dans la famille, évidemment.