Mikaell Peels – First meeting

Mikaell Peels, First Meeting

    Chez Mikaell Peels, les guitares hurlent et la basse et la batterie ne s’accordent guère plus de repos. Quant au chant, possédé comme il se doit, il n’est pas sans rappeler les incantations hantées de 16 Horsepower.

Vous l’aurez compris, Mikaell Peels (qui est bien un groupe et non un artiste solo, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser) donne dans le gros rock à écouter très fort sur une highway américaine, entre un Black Angels et un Brian Jonestown Massacre.

MIKAELL PEELS t’emmène dans le désert à bord de sa très grosse cylindrée, nourrie par un son poisseux, lourd et rageur (ccLouis Pasteur). Conduisant alors leur musique en direction des ténèbres, ils feront rugir les guitares qui déferleront en avalanches. Dans MIKAELL PEELS, comme dans la clinique du Dr Kruger, les choses finissent souvent par dégénérer.

Pour les suivre sur Facebook, c’est juste ici  . Pour écouter et acheter leurs sons de la mort sur Bandcamp, c’est juste  .

Sinon, retournez en enfer !

 

Pochette d’album vinyle réalisée par mes soins pour leur dernier EP : First Meeting